Message des Anciens de Fulpmes - Mai 2012

 
 

 

Message des Anciens de Fulpmes :  Nos visions convergent!

Chers amis, c’est avec plaisir que les anciens de Fulpmes ont reçu le n°42 du Monde des Anciens qui est désormais aussi leur journal , auquel ils sont heureux de participer! Ils remercient encore les Viennois de leur accueil très chaleureux et de cette coopération historique entre les deux Lycées!

Mais leur attention a été encore plus particulièrement attirée par l’entretien du Monde des anciens avec Erika Roth-Limanowa: Il y a en effet une convergence totale non seulement des idées, mais presque aussi des mots, entre les propos d’Erika et ceux que nous ne cessons de répéter et qui sont ceux des anciens de Fulpmes! Encore les pensées identiques des Anciens parmi nous qui ont effectivement vécu eux-mêmes dès 1945 cette nouvelle orientation de la politique culturelle française.

Les propos de Erika pourraient être signés: ‘Une ancienne élève de Fulpmes’, mème si Erika figure parmi les célèbres Anciennes de Vienne! Cette convergence, quasiment fusionnelle, montre bien combien étaient proches nos deux lycées sous l’autorité du Général Béthouart, même si 500 kms les séparaient, ce qui n’était pas rien en 1945 dans un pays ravagé par la guerre... Elle confirme aussi l’intérét, on pourrait presque dire la nécessité, du regroupement des anciens des deux lycées que nous avons mis au point avec Ferdi Akdag et son équipe. -

Sans Fulpmes, Vienne et la culture française seraient privées d’une partie de leurs racines en Autriche. Ce serait dommage!

Sans Vienne, Fulpmes et la culture française seraient privées de ta transmission d’une partie de leur mémoire. Ce serait dommage aussi!

Merci donc Erika d’avoir apporté ta pierre à cet édifice!

Il faut persévérer dans cette voie et, ce n’est pas sans un certain plaisir que lors du premier Foma à Paris en avril 2010, nous avons entendu les représentants de l’Agence pour l’enseignement du Français à l’étranger qui s’exprimaient sur le , donner comme instruction aux lycées français du monde de suivre désormais cette politique.

Notre réflexion avec HéLène Berger, Ancienne de Fulpmes, a été immédiate -" 65 ans après on croirait entendre parler notre Proviseur Thibault Chambault "- Le rappel de ce proviseur d’exception amène à terminer par quelques mots sur FuLpmes : on s’étonne parfois de la ferveur avec laquelle les anciens élèves, mais aussi leurs conjoints, parlent de leur lycée et sont très assidus aux réunions. Il y a deux raisons principales: l’aspect innovant de l’enseignement classique dont nous parlerons à une autre occasion, et cet aspect nouveau de formation de la jeunesse sur un plan politico-culturel de vie avec le reste du monde.

-

Nous laissons le mot de la fin à l’un de nos camarades : Eric Troyer, ancien de Fulpmes, de nationalité autrichienne, qui a suivi une carrière administrative au Tyrol où il est décédé il y a quelques années: Arrivé à Fu[pmes quelques mois à peine après avoir été ‘libéré’ des jeunesses hitlériennes, très assidu à nos réunions d’anciens,  voici qu’à l’occasion de l’une d’elles il nous a lu et remis la déclaration ci-après:

" Souvenez vous de celle époque,nous venions de sortir d’une période de violence et de haine, et nous étions presque tous élevés dans les camps de la jeunesse hitlérienne. Les maximes de cette époque ne connaissaient que la haine, l’égoïsme et la destruction . Lorsque nous sommes rentrés au Lycée de Fulpmes. nous y avons trouvé un esprit de compréhension et d’amitié qui nous fut inconnu jusqu’â ce moment
    C'’est grâce à nos professeurs et amis français que nous avons trouvé un autre monde, qui nous a permis d’ouvrir notre horizon, et d'en apprécier les valeurs, qui sont devenues la base de notre vie d’aujourd’hui.

Maurice Berger
(au nom des Anciens de Fulpmes)

Retour page d'accueil.

---JCS, apprenti Web-user, vous salue bien. A bientôt !